Division de la Science et de la Technologie

La science, la tchnologie et l’innovation au coeur de la stratégie de développement du capital humain et de la compétitivité de la CEDEAO.

The science, technology and innovation at the heart of ECOWAS human capital development strategy and competitiveness.

MISSIONS ET ATTRIBUTIONS DE LA DIVISON SCIENCE ET TECHNOLOGIE

Le programme Science et Technologie a été créé en 2009 suite au passage du secrétariat Exécutif à la Commission.  Suite aux récentes réformes institutionnelles, ledit programme s’est transformé en une direction en charge de la Recherche Scientifique  et de l’Innovation.  Les activités  de 2009 á 2012 se sont focalisées sur l’élaboration de la Politique de la CEDEAO sur la Science, la Technologie et l’innovation (ECOPOST), son plan d’action (2013- 2017) et son adoption par les Chefs d’Etats et de Gouvernements de la CEDEAO lors de la tenue de leur 41ème session ordinaire. Les programmes de 2014 á 2016 sont basés sur la mise en œuvre des programmes tirés des axes stratégiques de ladite politique.

La Division Science et Technologie a pour objectif global de promouvoir la recherche scientifique et l’innovation dans l’espace CEDEAO et contribuer à l’harmonisation des politiques en matière de STI. Elle a pour missions :

–          De planifier et coordonner les programmes et activités en matière de Recherche Scientifique et Innovation et veiller à leur bon fonctionnement ;

  • De contribuer à la définition de la stratégie régionale en matière de science et d’innovation ;
  • D’établir un système d’information sur la science et à l’innovation à partir des données recueillies dans les Etats Membres de la CEDEAO ;
  • De promouvoir la coopération régionale, et multilatérale entre les instituts de recherche, les universités et le secteur de l’industriel ;
  • De promouvoir des activités scientifiques nécessaires à la diffusion de l’innovation entre les universités, les instituts de recherche et les entreprises.
  • D’améliorer les moyens d’obtenir les résultats par la recherche scientifique en mettant en place des mesures incitatives (primes, prix, distinctions honorifiques, bourses, facilités de voyages d’étude etc..) pour motiver et encourager les chercheurs méritants;
  • De soutenir et encourager la publication et la commercialisation de livres, de journaux et de périodiques scientifiques et technologiques ;
  • D’élaborer le budget de la Division;
  • D’élaborer les rapports périodiques du Président sur l’exécution des programmes et activités ;
  • D’assurer la coordination de l’organisation des séminaires, ateliers, conférences et rencontres spécialisés et participer à toute activité de nature à contribuer au développement des STI.

POLITIQUE (ECOPOST)

Un ensemble de document dont la Politique  de la CEDEAO sur la  Science, la Technologie et l’Innovation (ECOPOST), son plan d’action (2012-2017), le Règlement sur les Critères de sélection des Centres d’Excellence de la CEDEAO, la Directive sur la Science, la Technologie et l’Innovation ont été adoptés par les Ministres en Charge de la Science, de la Technologie et l’Innovation des Etats Membres de la CEDEAO le 24 Mars 2012 à Yamoussoukro lors de la tenue de leur 2ème réunion, ainsi que le Conseil des Ministres lors de leur 68ème session ordinaire du 11 et 12 Juin 2012 à Abidjan et les Chefs d’Etats et de Gouvernement lors de leur 41ème session ordinaire.

La vision portée par l’ECOPOST

La vision portée par l’ECOPOST est de transformer ses États Membres en pays à économie émergents à partir du développement et de l’utilisation de la science, la technologie et de l’innovation dans les secteurs socio-économiques et environnemental.

But

Le but de l’ECOPOST est de permettre aux Etats Membres de parvenir à un développement économique et social durable pour satisfaire les besoins actuels et à venir de leurs peuples et leur garantir une meilleure qualité de vie.

Axes stratégiques transversaux et Sectoriels

Pour relever les défis qui s’inscrivent dans la vision 2020:20 de la CEDEAO, l’ECOPOST définit pour ce faire des Orientations stratégies transversales et Sectoriels ; à chaque axe d’orientation étant associé des objectifs spécifiques.

Ainsi, l’ECOPOST identifie dix (10) axes d’orientations transversaux portants sur :

  • Le développement et/ou l’amélioration du cadre institutionnel et de la politique science, technologie et innovation et du plan d’action dans chaque Etat Membre ;
  • Le renforcement des capacités financières des institutions de recherche scientifique et technologique ;
  • Le renforcement des capacités humaines et techniques des institutions de recherche scientifique et technologique ;
  • Le développement de la propriété intellectuelle ;
  • La vulgarisation des résultats de recherche, la promotion de la culture scientifique, des savoirs locaux et de commercialisation ;
  • Le développement et le transfert de technologie ;
  • La promotion du secteur privé au développement de la science et de la technologie ;
  • Le développement d’un environnement favorable à la créativité scientifique et technologique ;
  • La Coopération régionale et internationale ;
  • La Gestion des données et l’élaboration des indicateurs sur le Science, la Technologie et l’Innovation.

LES PROGRAMMES D’ACTIVITE ADOPTES DANS LE CADRE DU PLAN STRATEGIQUE 2016-2020

 

  Programmes/ Projets Objectifs Résultats Attendus
P1 Popularisation des STI Accroitre et renforcer la compréhension des STEM par une approche citoyenne et participative du public et des décideurs.

 

ü Une plateforme d’échanges et d’utilisation des résultats de recherche et de produits technologiques existe.

 

ü La compréhension du publique de la science, de la technologie et de l’innovation dans le développement socio-économique est améliorée.

 

ü Un réseau de communication afin de permettre au public d’avoir accès à l’information relative aux résultats de la recherche et au transfert de technologie est créé.

 

ü Une masse critique de conseillers politiques de la science pour les gouvernements et le secteur privé développée.

P2 Mise en place de réseau de pôles de thématique de compétences de la CEDEAO Faciliter la mise en réseau des institutions de recherche par la création des pôles de compétences basés sur des thématiques d’importance stratégique.

 

ü L’espace CEDEAO dispose d’une masse critique de ressources humaines de très haut niveau dans les domaines des sciences fondamentales, de la santé, de l’environnement, de l’eau, de l’agriculture, etc.

 

ü  Le centre conjoint de recherche de la CEDEAO créé.

 

ü Des institutions régionales d’excellence et de compétence sont développées et labellisés.

 

ü Les laboratoires des institutions de recherche sont performants.

 

ü La mise en place de consortiums de recherche et la mobilité entre les chercheurs améliorées.

 

P3

Valorisation des Produits de recherche en STI Stimuler la créativité scientifique et la recherche á travers la mise en place un environnement favorable nécessaire á l’accroissement des capacités techniques et humaines et scientifique de la région.

 

ü Le cadre de financement de la recherche sur base concurrentielle établi.

 

ü Un cadre régional d’échange biennal entre les scientifiques, les décideurs et les décideurs établi.

 

ü Les aptitudes inhérentes à la créativité scientifique technologique et à l’innovation sont encouragées.

 

ü Des prix décernés pour les jeunes, les femmes et les hommes sur la recherche et l’innovation.

 

P4 Développement des indicateurs d’aide à la décision

 

 

Disposer de données scientifiques pour l’évaluation continuelle de l’état des lieux sur la science et l’innovation dans la région. ü Les indicateurs sur la productivité scientifique, la RαD et l’innovation sont développés.

 

ü Une cartographie des domaines de recherche établie.

 

ü Les domaines de recherche porteurs pour chaque pays identifiés et disponibles.

 

ü Le pourcentage d’investissement dans la RαD par pays connu.

 

ü Une cartographie des domaines des innovations produites.

P5 Partenariat Public Privé pour le développement des STI Mobiliser et promouvoir la participation du secteur privé á l’essor de la science et de l’innovation á travers un cadre de financement et de création de pôles technologiques et d’incubateur d’entreprise.

 

 

ü L’implication du secteur privé au développement de la science et de l’innovation est effective.

 

ü Les incubateurs d’entreprise au sein des universités créés.

 

ü Le lien entre les universités et entreprises créé.

P6 Coopération régionale et internationale Améliorer et promouvoir la coopération régionale et internationale en science et technologie par l’échange de bonnes pratiques

 

 

ü La coopération régionale et internationale en science et technologie est améliorée.

 

ü Un cadre régional de coopération en science et technologie généré.

 

ü Un système régional de sensibilisation sur les conventions, protocoles et accords internationaux signés et / ou en voie de ratification par les Etats membres dans le domaine de la science et de la technologie développé.

 

P7 Dynamique vers 1% du PIB pour la Recherche Scientifique Encourager les Etats Membres à contribuer au financement de la science, de la technologie et de l’innovation à hauteur de 1% de leur PIB.

 

ü Les Etats membres de la CEDEAO consacrent 1% de leur PIB au financement de la recherche.
P8 Renforcement de capacité en STI Encourager et soutenir le système de recherche des Etats Membres par la formation des chercheurs, du personnel d’appui á la recherche sur des thématiques stratégiques ü  L’espace CEDEAO dispose d’une masse critique de ressources humaines de très haut niveau dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation prenant en compte la question du genre

QUELQUES REALISATIONS 2009-2016

1-    Elaboration du document d’orientation stratégique pour l’élaboration de la Politique Science et Technologie de la CEDEAO avec la participation des Directions Techniques de la Commission de la CEDEAO. Validation dudit document et de la feuille de route à suive pour l’élaboration de l’ECOPOST, du 29 au 30 Septembre 2009 à Jos, République du Nigeria.

2-    Atelier sur les approches méthodologiques de formulation des politiques en science et technologie en vue de faire l’Etat des lieux du cadre des politiques en STI au niveau de la région. Participation : les 15 Etats Membres, les Réseaux Scientifiques, organisation internationale, etc. Lieu : Abidjan du 27 au 30 juillet 2010.

3-    Organisation des Awards scientifiques 2010 de la CEDEAO et de l’Union Africaine. Deux (02) Lauréates pour l’Afrique de l’ouest. Il s’agit de Professeur Geneviève BARRO Epouse Kabré de l’Université de Ouagadougou, Burkina Faso et de Professeur  Salimata WADE de l’Université Cheick Anta Diop(UCAD) de Dakar, Sénégal.

4-    Réunion du Comité des Experts pour la définition des Critères de sélection des Centres d’Excellence CEDEAO à Cotonou, du 07 au 9 Juin 2011. Cette réunion a eu pour objectifs de définir des critères, des modalités de sélection et d’évaluation des centres d’Excellence dans l’espace CEDEAO afin de disposer d’un cadre Juridique sur les Centres d’Excellence de la CEDEAO.

5-    Organisation des Awards scientifiques 2011 de la CEDEAO et de l’Union Africaine. Deux (02) Lauréates pour l’Afrique de l’ouest. Il s’agit de Professeur DOSSO Mireille Carmen née BRETIN et de Professeur KAKOU Rita Carolina Angora épse YAO, toutes deux de l’Université de Cocody, Côte d’Ivoire.
6-    2ème Réunion des Ministres de la CEDEAO en charge de la Science, la Technologie et de l’Innovation à Abidjan du 20 au 24 Mars 2012. Adoption de l’ECOPOST, son Plan d’Action (2013- 2017) à travers l’Acte Additionnel A/SA.2/06/12, de la Directive sur la Science (A/DIR.1/06/12), la Technologie et l’Innovation et du  Règlement (C/REG.7/06/12) sur les critères pour la mise en place des Centres d’Excellence de la CEDEAO).

7-    Réunion des experts pour la mise en place des indicateurs en science, technologie et innovation (STI) au niveau régional, du 3 au 5 Septembre 2012à Lomé. Avec la participation de la Commission de la CEDEAO, les partenaires tels que l’ASTII (African Science, Technology and Innovation Indicators Initiative), l’OASTI (Observatoire Africain pour la Science, la Technologie et l’Innovation), les Etats Membres a permis d’évaluer l’ensemble du processus de ce programme au niveau régional avec l’ASTII afin d’identifier les indicateurs (RαD, Innovations et Bibliométriques) à mettre en place et s’accorder sur une feuille de route régionale.

8-    Organisation des Awards scientifiques 2012 de la CEDEAO et de l’Union Africaine. Une lauréate pour l’Afrique de l’Ouest. Il s’agit de Professeur Steiner-Asiedu Abakai Matilda de l’Université d’Accra Legon, Ghana.

9-    Atelier régional pour le renforcement des capacités des Experts des Etats Membres sur les indicateurs en science, technologie et innovation, du 04 au 06 juin 2013 à Niamey. Participants : la Commission de la CEDEAO, l’AOSTI, les 15 Etats Membres. Objectifs : Comprendre les  méthodes de collecte en R&D au regard  de l’annexe du Manuel de Frascati, sur l’Innovation au regard du Manuel d’Oslo et sur la productivité scientifique (bibliométrie).

10-    Atelier de formation sur la rédaction des projets de recherche en science, technologie et innovation (STI) en réponse à des appels d’offres internationaux du 13 au 16 Août 2013à Dakar. Objectifs : voir les pays contribuer à hauteur de 1% du PIB pour financer les STI. Participant : les Directeurs généraux de la Recherche Scientifique des 15 pays.

11-    Organisation des Awards scientifiques 2013 de la CEDEAO et de l’Union Africaine. Deux (02) lauréates pour l’Afrique de l’Ouest. Il s’agit des Professeurs GLITHO NEE AKUESON Adole Isabelle de l’Université de Lomé et COULIBALY Libona Yvonne Epse BONZI de l’Université de Ouagadougou.

12-    Organisation des ateliers Nationaux de formation sur la rédaction des projets de recherche en science, technologie et innovation (STI) en réponse à des appels d’offres internationaux en côte d’Ivoire, au Bénin, au Sénégal et au Cap Vert et Guinée Bissau respectivement du 17 au 18 Mars 2014, du 22 avril au 02 mai 2014, du 19 au 30 mai 2014 et du 08 au 19 Décembre 2014. Ces ateliers ont permis de renforcer les capacités de 120 chercheurs des Universités, Centres, Instituts et Structures de recherche sur les thématiques de pilotage de projets. Ils ont eu pour objectifs d’une part de former les participants aux méthodes (outils et instruments) de rédaction de projet de Recherche et de recherche de financement et permettre ainsi aux chercheurs d’accroitre les budgets de financement liés à leurs activités de recherche et inscrire nos Etats Membres dans l’atteindre à long terme du ratio 1% du PIB à consacrer au STEM. Figures 1 et 2.

13-    Renforcement des capacités des experts des Etats Membres en matière de collecte, et de gestions des données et de production des indicateurs RαD. Les thématiques ont porté sur les indicateurs GBOARD, le cadre des enquêtes (méthodologie et analyses de données) sur la RαD. La réunion a eu lieu du 12 au 16 mai 2014 á Abidjan. (Figure 1 et 2)

14-    Organisation du prix régional 2014 de l’Union Africaine pour les femmes scientifiques. Une femme lauréate. Il s’agit de Professeur QUAKYI AKYINBAH ISABELLA de l’université d’Accra Lagoon (School of Public Health, College of Health Science), lauréate du prix 2014 de la femme scientifique de la catégorie (Sciences de la Vie et de la Terre).

15-    La réunion des ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Novembre 2014. Les Ministres ont recommandé:
–    de consacrer 1% du PIB au financement de la recherche à horizon 2025 tel que recommandé par l’Organisation de l’Unité Africaine en  1979. Cette recommendation est inscrite dans le plan d’Action de l’ECOPOST (Axe stratégique 1).

–    Le renforcement des centres d’excellence existants actuellement mise en oeuvre par la CEDEAO, les Université PanAfricaine (PAU), l’UEMOA et la Banque mondiale en mettant l’accent sur les disciplines qui répondent aux besoins spécifiques de la recherche et le développement dans la région. Cette recommendation est inscrite dans le plan d’Action de l’ECOPOST (Axe stratégique 3).

–    Renforcer l’enseignement de la science, la technologie, des ingénieries et des Mathématique (STEM) dans les études au niveau de la région. Cette recommendation est inscrite dans le plan d’Action de l’ECOPOST (Axe stratégique 3).

–    Mettre en place des Fonds nationaux de la recherche au niveau des Etats Membres et un fond regional de la recherche afin de disposer de fond pour accroitre les ressources humaines.  Cette recommendation est inscrite dans le plan d’Action de l’ECOPOST (Axe stratégique 2).

16-    Elaboration de la perspective bibliométrique 2015 de la CEDEAO. Il tire ses fondements de l’axe 9 de l’ECOPOST et de son Plan d’Action. En collaboration avec l’Observatoire Africain sur la Science, la Technologie et l’Innovation (AOSTI), la Commission de la CEDEAO élabore, son premier rapport sur la productivité scientifique 2015, pour la période 2008-2014.

17-    Une étude de faisabilité a été réalisée pour la mise en place du CCR (Centre Commun de Recherche de la CEDEAO).

18-    Un programme de renforcement des capacités de 70 journalistes scientifiques est en cours. Le thème central est: «Rendre l’information scientifique accessible au citoyen de la CEDEAO pour l’épanouissement personnel et le développement communautaire» n’a pu avoir lieu. Ce programme vise entre autre une meilleure interaction entre les journalistes scientifiques, les chercheurs et les décideurs politiques. Il permet aussi á terme de mettre en place un réseau de journalistes scientifiques Ouest Africain.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram